Qui sont les promoteurs du SA 2019?

Oui, les habitants des villes de Soisy-sur-Seine, Etiolles, Saint-Germain-lès – Corbeil doivent se sacrifier! Au même titre que ceux de La Ferté-Alais, Ballancourt, Mennecy, Maisse, Boutigny, etc…

Devant la Communauté d’Agglo Grand Paris Sud, Francis Chouat sort le grand jeu pour expliquer qu’on n’a pas d’argent pour faire autrement, Stéphane Beaudet donne une leçon de concertation, Michel Bisson est satisfait.

François Durovray décroche un prix de langue de bois avec l’évocation d’avantages et d’efforts pour chacune des branches. Nous avons cherché les avantages des branches Vallée et Malesherbes :  en vain. De même que c’est en vain que nous avons cherché les efforts pour les branches Lieusaint / Combs la Ville et Evry Plateau.

Pour une bonne raison : du SA2019, ces branches sont les seules bénéficiaires. Et ce n’est sans doute pas tout à fait un hasard étant donné le poids que représentent leurs élus dans les différentes instances d’influence et de décision qui ont abouti au vote du SA2019 le 13 décembre dernier.

Peut-on parler de conflit d’intérêt?

Les représentants du SA2019 arguent d’une situation d’urgence. En cherchant un peu, on découvre que le tronçonnage de branches est un projet de longue date pour certains.

Valls a GPS

Manuel Valls 1er ministre avait dédié un contrat d’intérêt national au service du projet de Grand stade de Rugby à Ris – Orangis dont le talon d’achille était la desserte en transports en commun. Nous développerons ce sujet à l’occasion d’un prochain article.

CHouatFrancis Chouat, désigné maire d’Evry par Manuel Valls, défendait l’idée sur son blog le 20 octobre 2015 « RER D du courage! Aux grands maux, les grands remèdes! ».
Aujourd’hui, craint-il de fâcher une partie de ses concitoyens, sachant qu’il va bientôt marier sa ville à Courcouronnes, dirigée par Stéphane Beaudet, vice-président d’IDF Mobilités?  Faire le grand écart entre ses administrés du plateau et de la vallée, ça ne fait pas peur à Francis Chouat qui semble avoir un certain talent de contorsionniste! Nous ferons un article dédié à ce sujet.

Michel Bisson

Les élus de Seine et Marne et de Sénart sont également gagnants avec le SA2019, comme le reconnaît Michel Bisson maire de Lieusaint.

Et ce n’est pas un hasard.
En effet, déja le 8 juillet 2015, un ensemble d’élus représentés par Philippe Sainsart, membre du conseil municipal de Combs la Ville, présentaient au STIF (futur IDF Mobilités) leurs voeux adressés à la SNCF de reprise des études portant sur différents scénarios prévoyant une navette entre Melun et Corbeil d’une part et Malesherbes et Corbeil d’autre part, permettant de réduire la longueur de la ligne D. Source article SADUR 15/07/2015.

SI l’on remonte encore dans le temps, on retrouve la source de la commande dans le Contrat de Développement Territorial de Sénart du Décembre 2013, dont Michel Bisson était alors président. L’argumentaire qui en est extrait ci-dessous pose les fondements de la commande politique à IDF Mobilités à l’origine du SA 2019 : Sénart a des besoins considérablement supérieurs aux autres territoires du RER, et le plan inscrit au schéma de desserte va coûter un milliard d’euros.

Cette attente sera portée auprès d’Ile de France Mobilités par l’association d’usagers SADUR comme le prouve la lecture de la présentation à la réunion publique de Cesson le 11 septembre 2014. SADUR sera ensuite invitée par IDF Mobilités à des réunions ou sera évoqué le schéma directeur de la ligne D.

CDT Senart decembre 2013

FDurovray

François Durovray, maire de Montgeron, une commune également desservie par la branche Est du RER D : gagnant. Il subventionne l’association SADUR.  Cette proximité entre Durovray et SADUR suscitait déja des polémiques internes à l’association en 2008.

Hélas pour les autres usagers du RER D, l’égoïsme de Mr Durovray  vision égoïste de l’amélioration des transports.

 

SBeaudetVPStéphane Beaudet, maire de Courcouronnes, grand gagnant du SA2019 et son principal décideur en tant que patron d’IDF Mobilités.

Il promeut dès mars 2012 l’idée du tronçonnage (dans le rapport Morange de la commission d’enquête relative aux modalités, au financement et à l’impact sur l’environnement du projet de rénovation du réseau express régional d’Île-de-France). Alors vice-président de l’AMIF et de sa commission « Transports et Déplacements », il dit :idée Beaudet 2012

Bref, tous ces élus qui ont eu d’excellentes idées pour la ligne D, n’ont pas eu le moindre scrupule à promouvoir le sacrifice des autres, que ce soit leurs collègues de Grand Paris Sud, ou les communes du Sud Essonne, qui ne font pas partie de leur Communauté d »Agglo.

Non, ils ont oeuvré dans la connivence d’intérêt ou les arrangements entre amis, au sein d’institutions dans lesquelles ils sont en position dominante. Quant à Grand Paris Sud, cette communauté d’agglomération a pêché en oubliant qu’une de ses principales missions est de veiller à la solidarité entre les territoires qui la composent.

En défendant activement les sacrifices du SA2019, elle est au contraire devenue un outil d’exclusion et de relegation.

 

Lire aussi Sans leur complicité la rupture de charge à Juvisy n’aurait jamais été imaginée

Lire aussi Le dilemme de Francis Chouat, maire d’Evry

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s