La Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud « m’a tuer »

1er Janvier 2016 : Naissance de Grand Paris Sud

Etre absorbés par les villes nouvelles, ça ne faisait pas l’unanimité! Les habitants des villes mineures avaient raison d’avoir peur.

  • 24 Juin 2016 signature du CIN entre l’État avec les communautés d’agglomération « Grand Paris Sud » et « Cœur d’Essonne » et le gouvernement dont Valls est alors 1er ministre : le stade de rugby est au centre du grand projet. Mais ce projet a un point faible : la desserte par les transports en commun
  • 27 Juin 2016 : le Projet de territoire de la Communauté d’Agglo GPS est  adopté à l’unanimité lors du conseil communautaire. Dans le projet de Territoire de GPS, un volet TRANSPORT apparemment inoffensif. La lecture a posteriori  révèle que tout était déja écrit, y compris le SA 2019.  Extrait :
GPS Projet de Territoire – Lieusaint, vendredi 23 juin 2017
Des transports qui connectent et relient
1) RELIER GPS À LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS RELIER GPS À LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS
Réviser et réaliser le Schéma Directeur du RER D, pour une amélioration structurelle de la ligne à moyen/long termes
L’agglomération demande au STIF de réviser le Schéma Directeur du RER D datant de 2009 afin de prioriser les investissements indispensables à une amélioration majeure et durable du niveau de l’offre et de la qualité de service à échéance 2021-2025 : mise en place de nouvelles rames plus rapides, plus fiables, climatisées ou réfrigérées, et plus confortables, déploiement du système de signalisation Nexteo (diminution des distances de sécurité et donc hausse de la fréquence),  amélioration du confort et des services en gares, renforcement des infrastructures (études à lancer immédiatement sur le Terrier de Bercy et Voie M notamment).
A court terme, refondre l’exploitation de la ligne pour une meilleure qualité de service
Parallèlement, à l’instar du travail fait sur d’autres lignes en Ile-de-France (A, J, L2, L3), le STIF et la SNCF travaillent sur la refonte et la mise en cohérence des plans de lignes pour améliorer fortement la régularité et la qualité de service sans passer par la réalisation préalable de lourds et coûteux travaux d’infrastructures.
Le territoire tient à réaffirmer la nécessité d’apporter des améliorations substantielles aux conditions de transport sans attendre la mise en œuvre du schéma directeur du RER D. Toute évolution devra néanmoins se traduire par des mesures fortes garantissant une amélioration de la qualité de service à travers la mise en service de nouveaux trains, l’amélioration des correspondances, le maintien des temps de parcours pour l’ensemble du territoire, l’augmentation des fréquences et le maintien à terme de trains directs vers Paris. A ce titre, seule la réalisation de travaux relatifs à la création du terrier de Bercy dès le prochain CPER sera en mesure de garantir cette fluidité.
Réussir la connexion au futur Grand Paris Express
Fin 2022, la ligne 15 Sud (Pont de Sèvres/Noisy Champs) sera la première ligne du réseau Grand Paris Express que construit actuellement la Société du Grand Paris. Elle sera en correspondance avec le RER D en gare de Vert-de-Maisons, sur les communes d’Alfortville et Maisons Alfort.
Si cette connexion permettra aux habitants de Grand Paris Sud d’accéder plus facilement aux différents territoires de la Petite Couronne (principalement les Hauts-de-Seine et le Val de Marne), il n’en reste pas moins qu’un arrêt systématique en gare de Vert-de-Maisons allongera mécaniquement le temps de parcours à destination de Paris.
La réussite de cette connexion au Grand Paris Express ne sera vécu comme tel par l’ensemble des habitants de Grand Paris Sud que si, à cet horizon, les conditions de circulation du RER D connaissent une amélioration palpable, qui sera permise à la fois par la refonte de la grille (projet SA 2019) et par les investissements structurants (nouvelles rames, nouvelle signalisation).

https://www.grandparissud.fr/actualites/un-nouveau-plan-pour-ameliorer-la-ligne-d-du-rer 

Il est donc indiscutable que le projet SA2019 est celui de la Communauté d’agglomération. Est-ce bien son rôle de décider en catimini le sacrifice de quelques communes de GPS et de nombreuses communes du Sud Essonne qui n’en font pas partie?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s