Comment Stéphane Beaudet se sert d’IDF Mobilités pour ses ambitions personnelles

Le 9 décembre prochain, les trains en provenance des gares du Val d’Essonne et du Val de Seine perdront leur accès à Paris Gare de Lyon. Les usagers s’interrogent encore : comment cela a t’il pu être décidé?

N’y avait-il pas d’autres solutions, plus justes, moins brutales, démocratiques et respectueuses de l’ensemble des usagers?


Pourquoi la SNCF n’a t’elle pas fait l’effort de proposer une solution plus intelligente, qui aurait respecté le schéma directeur de la ligne?

Et bien, la réponse en réalité c’est : pourquoi aurait-elle cherché à faire mieux puisque son client, IDF Mobilités, l’autorité organisatrice des transports d’Ile de France dont c’est pourtant la mission (voir au bas de cet article), ne le lui a tout simplement pas demandé!

Parce que le SA2019 est un projet sans hauteur de vue, sans ambition.

Du propre aveu de la SNCF, les paramètres de l’étude du SA2019 c’était : on traite en urgence le problème de la régularité mais on ne bouge pas une virgule au Nord de Juvisy.

Autant dire que l’énoncé excluait de base tellement de variables que l’équation était en réalité insoluble.

Voilà comment IDF Mobilités et son VP Stéphane Beaudet, se sont satisfaits d’une solution simpliste au rabais qui consiste à supprimer une offre. SNCF s’est engouffré dans la brêche de la facilité.

Alors quoi? La branche Combs la Ville a gagné un train? Très bien. La Corbeil, les trains de Malesherbes ne croisent plus ceux origine Corbeil? Parfait.

Mais expliquez – nous, Mr Beaudet, quelle était l’urgence d’augmenter l’offre sur le Plateau – en déshabillant la branche Vallée – avant l’échéance cible de 2015 (Nexteo, nouvelles rames…)?

Aucune en réalité. Aucun intérêt urgent, hormis politique.
Politique pour la majorité régionale, qui veut montrer qu’elle fait vite et bien, là ou la majorité précédente bla bla bla.

Politique pour le futur candidat à la mairie fusionnée (autoritairement) d’Evry – Courcouronnes.


Mr Beaudet, vous devriez relire l’article 72 du contrat STIF/SNCF Réseau 2016/2019

Rôle du STIF dans la définition de la politique d’investissement

Le STIF veille à la cohérence de la programmation et à la mise en œuvre des investissements proposés par SNCF Mobilités vis à vis des politiques de service qu’il a formalisées dans le PDU, dans les schémas directeurs de services aux voyageurs, et dans le présent contrat. Il veille en outre à la mise en œuvre, par SNCF Mobilités, des investissements inscrits au PQI, selon les modalités définies dans l’article 75. Il ne se substitue ni à SNCF Mobilités, ni à SNCF Réseau dans ce qui relève de leurs champs de compétence et de leurs responsabilités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s